Le blog secret de Ph-én!X : dans les vices de l'addiction

02 février 2007

The Sex, then the darkness, and now the light.

Bonjour à tous.

Et voila, 10 jours sans X.

Merci!

J'ai pris conscience au long de cette semaine, de l'importance de chaque seconde, de la façon dont il fallait s'en occuper pour ne pas la perdre.

Je ne regarde plus le temps s'écouler, la trotteuse tourner.

Je déplace chacun des grains de sable du Sablier, je chante pour la danse des minutes.

Chaque instant à repris sa juste importance. Et je ne le gache plus dans l'inutilité de plaisir vain.

Peu à peu je reprends gout au simple bonheur.

Et s'il y a deux phrase qui me viennent, ce sont celles ci :

"De même qu'une hirondelle ne fait pas le primptemps, un plaisir ne fait pas le bonheur" (Je crois sophocle)

"Ce soir je ne me coucherais pas sans avoir fait ne serais-ce qu'un pas vers la personne formidable que je souhaite devenir".

Posté par truhan à 12:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


28 janvier 2007

Progrès de cette semaine.

Déjà, finis les images, finis le net à outrance. :)

Puis progressivement, oublis de ces Images... Elles s'effacent. Seules les plus anciennes restent, si nettes, si terribles.

J'arrive peu à peu à rechercher le plaisir plus que l'exitation et la jouissance.

Merci.

Posté par truhan à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

No subject

à Fish : Bien sûr, je l'ai ! ;)

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d'un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir;

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d'un seul mot;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un Homme, mon fils.

Posté par truhan à 20:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ma psy, moi, et le sexe

- Bonjour je suis le docteur ### ! (sourire immense)
- Bonjour.
- Alors ?
- (Soupsonneux) Alors quoi ?
- Qu'est-ce qui vous ammene ?
- Dépendance. Avec un mot devant : Cyber. et un mot derière : sexuelle.
- (Sourire tressaille) Oui...Et bien alors ?

Je crois que le vocabulaire des psychiatres est limité à quelques mots : Bonjour, au revoir, Et ? Oui? Donc ? Alors ?

Moi qui veut devenir psy ! Cette personne est l'anti-exemple de la sympathie. J'avais l'impression de raconter ma vie à une feuille de papier.

Mais je ne cherche pas les causes, je veux juste que les effets s'arrêtent, moi.

Mais ça, ça...

Donc je ferais sans psy.

je voulais juste parler, moi, m'dame. Pas (re)vivre tout ce qu'il y avait de pas bien dans ma vie...

Enfin qu'importe. Ph-én!X sans psy.

Posté par truhan à 20:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 janvier 2007

Voila c'est fait.

j'ai pris le téléphone calmé.

le numéro.
Une gentille hotesse m'accueil.

"Vous traitez les addictions?"
"Ca dépends lesquelles"
"Cyberdépendance" Même pas eu le temps d'ajouter "sexuelle"
"Oui"

Rendez vous jeudi 14h 30

En espérant que ce médecin puisse m'aider...

Posté par truhan à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Tunnel of Love !

B-side : Tunnel of darkness,  desert and deception.

Putain. Encore.

C'est tout ce que je trouve à dire...

Comment je peux...Comment je force mon esprit à casser les barrières que je lui pose?

Pourquoi?

Un psychologue devrait m'aider...Mais je n'ose pas.

Encore une débauche de corps. Encore un zéro sur mon calendrier.

Pourquoi ma vie de couleur s'en va-t-elle?

"Notre dame des motherfuckers, hum, ne nous soumettez pas à la tentation, hum"

Pas la tentation...

Le supplice de tantale. L'ultime, unique et seule jouissance. Voila ma vie dans cette enfer paradisiaque.

C'est un peu comme une ile déserte, avec tout le bleu du soleil, la mer, les coctiers, la foret, comme une ile magique et merveilleuse. Mais qui ne serait construit que de fer, et dont on serait prisonier. Inlassablement sur la même terre.

Posté par truhan à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lutte

Ne pas. Ne pas. Non ! Ne clique pas. Pas google.
Travail tes cours ! Travails tes cours ! lis ! Ecris ! Sort, va dans la rue parler aux gens.

restes pas là devant ce foutu écran.

C'est par cette porte qu'elle entre ! Ferme là, ferme la vite !

Oui..mais c'ets ausis par là que viennent les sons, les images, la poésie, la science !!

Alors sois fort.

Posté par truhan à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Encore des femmes ! ENCORE !

Raté...
Elle m'a encore eu.

la salope.
En traitre, la fatigue, l'alcool.

Et voila, deux heures, quatres heures.
Encore des femmes dénudées. Mais je connais toutes ces images. je les aient déjà vu. TOUTES ! des centaines de fois chacune.

Encore les même visages, le smêmes corps.

Mais ça y est. Ma jouissance. Ma souillure.

Posté par truhan à 12:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2007

Nouvelles du front

Presque une semaine !

On est samedi, et j'ai tenu ! Je me suis mis finalement à la drague, et non à la poésie pour faire passer mes pulsions...

Merci FTS. Bientot la pratique, après la théorie. Y'a du boulot ! En plus de la médecine..plus besoin de penser au porno.

Les images s'effacent de mon esprit.

Posté par truhan à 18:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2007

Prison de Sens

Comment réaprendre ?
Comment revivre après avoir tout gacher ?
Comment regarder en face une fille sans tout penser, tout redessiner dans sa tête ?
Comment....

Je veux voyager à nouveau, sur leur cheveux, m'emprisonner dans les rêves d'Elles.
Mais je suis déjà dans un prison. Elle n'est pas d'ambre, pas d'ébène. Ses barreaux sont bien plus solide que de simple cheveux.

Je suis sérré entre leur corps, qui se pressent contre mon âme, chaque jour plus près, leur corps sans yeux et sans cheveux, sans âme et sans larmes.

Prison de beautés souillées, noir, blanc, rouge. Sang.

Posté par truhan à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]